Stanislav Dobak
Belgique

Alexander Vantournhout

Screws

  • Mardi 28 & mercredi 29 mai 17h / 20h30
  • Mardi 28 & mercredi 29 mai 17h / 20h30
  • Mardi 28 & mercredi 29 mai 17h / 20h30
  • Mardi 28 & mercredi 29 mai 17h / 20h30

    Théâtre du Garde-Chasse

6 interprètes • 50-70 min • création

(à partir de 12 ans)

ENGLISH

In Screws, the investigation into body-object relationships is brought to the fore, undergoing further development and distillation. A bowling ball will be used to influence the performed movement’s trace. A duet on ice shoes focuses on counterbalancing between the two performers, … The audience, a group from 150 to 200 persons, will walk from one performance to another.

 

Sur les scènes aujourd'hui, tout ne serait qu'hybridation, interdisciplinarité. N'empêche. Alexander Vantournhout reste rare dans ce paysage. Rare à avoir suivi, personnellement, à même son corps, deux formations de haut niveau. L'une en cirque. Et l'autre en danse. Au cirque, il voue une passion pour la manipulation de l'objet. À la danse: la projection sensible dans l'espace. En découla le triompe de son solo ANECKXANDER, tendre et cruel autoportrait par son corps mis à nu.

 

Pour Screws, Alexander Vantournhout nous revient en groupe (six interprètes, en spécialités composites). Il invite à la déambulation: Screws déroule une série de courtes performances, habitant des espaces multiples. Les spectateurs y restent libres de réinventer leurs points de vue – debout ou assis, en cercle ou en rang, de près ou plus loin, brièvement ou patiemment. Soit autant de cadres libres, pour un espace qui se fait protagoniste des actions.

 

Lesquelles se saisissent de l'objet en majuscule. Crampons sous les semelles, boules de bowling. Un mot d'ordre : commencer par accepter l'objet dans sa logique et son utilité. Qu'un crampon serve d'abord à cramponner. À cela, ne pas vouloir opposer un contrôle tout puissant. Suivre, en inertie. Mais peut-être déborder. Alors le corps tout entier se laisse gagner par segmentations, duplications, articulations, et compositions de forces distribuées, finalement étourdissantes. Screws veut dire « vis » : spiralées et jointives.

 

Enfin, on note qu'Alexander dit son admiration pour des Lisa Nelson, Steve Paxton, pionniers américains de la marge chorégraphique. Chez ceux-ci, le corps doit avant tout résonner intérieurement, en écho aux vibrations du monde.

Chorégraphie et circographie : Alexander Vantournhout
Interprètes : Petra Steindl, Josse De Broeck, Felix Zech, Hendrik van Maele, Alexander Vantournhout, Emmi Väisänen
Construction : Willy Cauwelier
Musique : Nils Frahm
Lumières et son : Rinus Samyn
Costumes : Anne Vereecke
Regard chorégraphique : Anneleen Keppens, Martin Kilvady
Dramaturgie : Séba Hendrickx

Production : NOT STANDING asbl
Coproductions: Vooruit, PERPLX (Belgique), MA scène nationale - Pays de Montbéliard, CIRCa Auch pôle National Cirque (France)
Résidences :  Vooruit, STUK-Leuven (Belgique), Platforme 2 Pôles Cirque en Normandie/La Brêche à Cherbourg-Cirque-Théâtre d’Elbeuf (France), Theater op de Markt (Belgique), Subsistances (France), P.A.R.T.S, Circuscentrum, De Warande, Wood Cube, Cultuurcentrum Brugge, Workspace (Belgique), MA scène nationale - Pays de Montbéliard, CIRCa pôle National Cirque (France)
Avec l’aide de la Communauté flamande et la ville de Roulers.
Alexander Vantournhout  est  artiste  résident  à  Vooruit  pour  la  période  2017-2021,  ainsi  artiste  associé  à PERPLX (Belgique). De 2016-2018, Alexander est ambassadeur culturel de Roulers (Belgique).