Communauté.s du Futur : Chapitre III La Conférence

Performance participative du collectif w.o.r.k.?

  • Jeudi 13 décembre 2018  • 15h

    Centre médico-social Les Floralies

En réunissant une communauté intergénérationnelle autour de pratiques interdisciplinaires, artistes, patients, personnels soignants, éducateurs, et jeunes enfants explorent ensemble la relation entre mémoire et filiation. Comment ces deux thématiques constitutives de l’être et du soi articulent l’identité ? Quelles représentations actuelles avons-nous de la figure du modèle ? Comment cela façonne-t-il notre perception et notre relation au monde ? Comment ce qui est transmis culturellement, intimement et physiquement, que ce soit du ou des parents à l’enfant, d’un individu à un autre ou à un groupe, devient constitutif de ce que nous sommes, de ce que nous devenons ?

Le projet « (57)Mnémosyne » est mis en oeuvre par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et soutenu par la Direction Régionale des Affaires Culturelles, l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France (dispositif « Culture et Santé »), la Mairie de Bagnolet (Fonds d’Initiatives Associatives) et la Fondation SNCF (« Faire ensemble avec nos différences »).
Il est mené depuis 2017 en partenariat avec le Centre médico-social Les Floralies et la crèche municipale Lénine à Bagnolet.

Biographie

w.o.r.k.? est un collectif de création contemporaine et transdisciplinaire dédié à la recherche, la production, l’accompagnement, la réalisation et la diffusion en art contemporain sous toutes ses formes.
Créé en 2014 à l’initiative de Gaëtan Brun-Picard, Guillaume-Van Roberge et Lilli Garcia Gomez, le collectif se pense comme une plate-forme de travail réunissant des artistes venant de disciplines et d’horizons différents, avec la volonté de réfléchir et de mettre en place des alternatives aux modes actuels de fonctionnement culturel. À travers cette initiative, le collectif opte pour une organisation horizontale avec des prises de décisions collégiales, croyant que l’union peut faire une différence positive dans un environnement où le partitionnement est érigé comme valeur.
Terrain d’échanges et d’expérimentations, le collectif tient au décloisonnement des méthodes de création et des esthétiques comme des courants de pensée : w.o.r.k.? c’est un laboratoire, un outil, une structure d’entraide, dédié à la rencontre des langages et leurs hybridations contemporaines.