Nikolas Giakoumakis
Suisse

Alexandra Bachzetsis

Private Song

  • Mercredi 13 mai 2020  • 20h 30
  • Jeudi 14 mai 2020  • 20h 30

    Nouveau théâtre de Montreuil CDN - salle Jean-Pierre Vernant

trio • 60 min

Première en France

ENGLISH

Private Song re-frames some of the elements that were part of the solo performance Private: Wear a Mask When You Talk to Me. While the solo performance uses self-mutation as a technique to explore gender and cultural constructions through the ritualized repetition of embodied gesture, Private Song proposes framing as a perceptual strategy for questioning, underlining, or neutralizing the spectator’s relation to moving bodies on stage. Popular rebetiko songs from the 1940s and 1950s composed by Giannis Papaioannou, Vassilis Tsitsanis, and Giorgos Mitsakis are introduced within the piece, not as a narrative motive but as a means of juxtaposing the singular voices and codified gestures coming from oriental and modern dance as well as wrestling, Hollywood gender models, and the pictorial history of representations of love and battle.

 

Le rebetiko. Connaît-on plus typiquement grec que le rebetiko ? Lequel imprègne toute la pièce Private Song d’Alexandra Bachzetsis ; mais sans qu'on s'y trouve dans un cabaret touristique de world dance. Performeuse de haute acuité, artiste visuelle tout autant, la chorégraphe compose de saisissantes articulations corporelles, glissements d'attitudes, interversions vestimentaires, dans une impeccable scénographie de renversements bifaces.

Mais alors, comment cristallisa le genre musical du rebetiko, si typiquement grec ? Paul B. Preciado, qui accompagne les recherches artistiques de Bachzetsis, rappelle que cela se joua dans un climat de fortes migrations de communautés orientales en direction de l'Europe. Il y a trace de chant orthodoxe ecclésiastique, mais aussi de musique modale ottomane, et encore de cafés orientaux, dans cette histoire musicale et dansée.

Paul B. Preciado est aussi l'auteur fameux qu'on connaît sur les questions du genre. Quand l'instrument est dans les mains de l'homme, le chant et la danse dans le corps des femmes, ces questions traversent le rebetiko. Private Song en propose une lecture follement subtile, pour laquelle Alexandra Bachzetsis s'accompagne en scène de deux magnifiques interprètes masculins.

On se rend compte alors à quel point la notion de genre s'émousse au fur et à mesure qu'elle se répand partout. En effet, tout à l'inverse d'une séparation binaire et figée entre catégories masculines et féminines, le genre se produit dans le mouvement irrépressible d'une permanente invention de rôles. Puisant aux sources populaires, Alexandra Bachzetsis élabore un grand art de la danse, où le corps en transition ne cesse de transgresser les codes hérités.

Chorégraphie, conception : Alexandra Bachzetsis
Interprétation, recherche : Alexandra Bachzetsis, Thibault Lac, Sotiris Vasiliou
Recherche, curator : Paul B. Preciado
Dramaturgie : Tom Engels
Musique : Tobias Koch
Coach vocal : G Theodora Baka
Coordination éditoriale de « Song Book » : Henriette Gallus, K Sotiris Vasiliou
Création costumes : Cosima Gadient en collaboration avec Yonatan Zohar
Création lumières, technique : Patrik Rimann
Assistant décors, production : Peter Baur
Communication visuelle : Julia Born
Photographie : Otobong Nkanga, Nikolas Giakoumakis
Production : All Exclusive
Management : Anna Geering


Coproductions : Volksbühne Berlin, Frans Hals Museum | De Hallen Haarlem
Avec le soutien de Schering Stiftung Stichting (Allemagne), Ammodo (Pays-Bas), ville de Zurich (Suisse), Canton Basel-Landschaft, Canton Basel-Stadt, Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture (Suisse).

 

Avec le soutien du Centre culturel suisse à Paris