Sanne Peper
Pays-Bas

Arno Schuitemaker

If You Could See Me Now

  • Vendredi 21 juin 2019  • 20h 30
  • Samedi 22 juin 2019  • 20h

    Nouveau théâtre - salle Maria Casarès

trio • 55 min

 

 

ENGLISH

With seeming casualness, If You Could See Me Now sets a chilled-out club dance into one dizzying wave-like motion. The three performers see no limits to what they take out of their bodies, propelled by the rhythm of the beat. At maximal exertion and sweaty physicality, the incessant movement flow audaciously redefines itself as luminous and versatile impressions. From ecstasy to turmoil, from build-up to its dismantling, If You Could See Me Now challenges expectations and appeals for another look, to look again, and it transforms an exact spontaneity into a hypnotic sensory experience.

 

 

Voici trois ans, les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis programmaient Together_till the end, du Hollandais Arno Schuitemaker. C'était un duo masculin, qui claquait comme un manifeste. Percutant, assez bref, furieusement électronique, il s'élançait à la poursuite du principe d'un mouvement continu.


Aujourd'hui, If You Could See Me Now approfondit cela. Plus fort. Plus loin. Voilà désormais un trio, et cela gomme la tension narrative d'un tête-à-tête. Une femme en fait partie. C'est une autre ouverture, qui dans ce cas n'a rien à voir avec des questions de genre. Ce qui importe est le "Now" du titre : If You Could See Me Now. Ce spectacle est un transport. À tout instant (now), il implique son spectateur, sa spectatrice, en corps et en esprit. Qu'est-ce qui se partage maintenant, ensemble, à cet instant ? Now.


Toujours électronique, mais plutôt langoureux, sensuel, le son, détrempé de lumières, se développe comme un bain de houle répétitive. Autrement dit: de fluctuantes variations ondulatoires, qui ensorcellent le corps jusqu'à l'ivresse. Connecter, reconnecter, continuer et poursuivre, enchaîner, se lancer, relancer, et puis encore, et puis toujours: indéfiniment modulée, cette ouverture transcende une corporalité cosmique.


De soulèvements en débordements, d’amalgames en dilutions, cela monte en transe jusqu'au vertige paradoxal de frôler enfin un silence somptueux, abyssal et subtil, au-delà de la transe. Au bord d'un retournement, traversé de résonances hypnotiques, la peau de l'être s'ouvre à neuf, pour d'autres réverbérations mentales. Cette expérience est rare. Même assis dans un fauteuil de théâtre, elle se vit, autant qu'elle se voit.

 

 

Conception : Arno Schuitemaker
Interprètes : Revé Terborg, Stein Fluijt, Ivan Ugrin
Dramaturgie : Guy Cools
Composition musicale : Wim Selles
Création lumières :Vinny Jones
Costumes : Inge de Lange

 

Production : SHARP/ArnoSchuitemaker
Coproductions : HELLERAU-Europaisches Zentrumder Künste (Allemagne), 0 Espaço Do Tempo­Associaçâo Cultura (Portugal), CN D Centre national de la danse (France), KLAP Maison pour la danse (France) et Tafelhalleim KunstKulturQuartier (Allemagne).
Avec le soutien de Performing Arts Fund NL, Fonds21, VSBfonds and Prins Bernhard Cultuurfonds.
    
Avec le soutien de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas.