Bas de Brouwer
Belgique / Pays-Bas

Benjamin Kahn

Sorry, But I Feel Slightly Disidentified

  • Mardi 9 juin 2020  • 20h
  • Mercredi 10 juin 2020  • 20h

    Le Pavillon

solo • 55 minutes

 

ENGLISH

Sorry, But I Feel Slightly Disidentified.." is the first piece of a series consecrated to the portraying and construction and deconstruction of the way we look at a human body. Here Benjamin Kahn with, and for Cherish Menzo observes and reveals strata after strata the origins and limits of the ways of looking at and projecting on the alter reality.
The performer interprets her own portrait in a Choreography by Benjamin and brings us to consider the very political question of social, cultural and emotional "frontiers". Through those constants and abrupt transformations, the performance deliberately explores stereotypes of gender, exoticism, erotism, and mainstream representations.

 

Chromatique, rayonnante et envoûtante. Elle est saisissante, cette figure qui ouvre Sorry, But I Feel Slightly Disidentified…. Saisissante, quoique demeurant insaisissable. Parfaitement énigmatique. Éventuellement exotique ; tout autant urbaine et actuelle. Mais tout sauf prête à se laisser rabattre sur une identification rapide et rassurante.

Ainsi s'amorce l'ample traversée d'un solo duel, conçu par le chorégraphe Benjamin Kahn et performé par Cherish Menzo, néerlandaise d'ascendance surinamienne, au comble de l'implication d'elle-même. Cette pièce sera aussi celle de la rencontre avec cette interprète fabuleuse, hors du commun.

Sur les scènes, il y a décidément quelque chose que l'art dramatique ne peut pas vraiment faire, et en quoi la danse, la performance, la danse-performance peuvent exceller. Soit une théâtralité de pure présence de l'être intégralement engagé. Être voué à une incandescence maîtrisée des métamorphoses de soi. Théâtralité affranchie d'un cadrage fictionnel narratif. Théâtralité d'un corps kaléidoscopique, sans besoin de cristalliser en personnage. Vibrant de significations, ce corps arpente un territoire d'abstractions.

Ainsi le regard spectateur flotte entre repérages évidents sur des stéréotypes de race, de genre, d'exotisme, d'érotisme. De quoi discerner, ici ou là, des bribes d'imagerie d'une culture mondialisée, massivement diffusée en réseaux. Mais dans le flux d'une déconstruction en actes et en pensée, quelque chose se dérobe dans le cadre, refuse l'enfermement des assignations, transgresse les frontières du connu et du reconnu. De cette équipée intrépide et entêtée, éprouvant retournements et bifurcations, le titre nous dit bien que, « désolée, mais je me sens légèrement désidentifiée ».  

Conception, direction, chorégraphie : Benjamin Kahn 
Création, interprétation : Cherish Menzo 
Lumieres, costumes, musique, texte : Benjamin Kahn

Remerciements : Hubert Colas, le festival Actoral et Cultural Rucksack

Résidence : Frascatie Theater Amsterdam (Pays-Bas)

Avec le soutien de l'ambassade du Royaume du Pays-Bas.