Benjamin Favrat
France

Daniel Larrieu

Chiquenaudes / Romance en stuc

  • Lundi 17 juin 2019  • 20h 30
  • Mardi 18 juin 2019  • 20h 30

    Centre national de la danse

Chiquenaudes

3 interprètes  9 minutes • re-création

 

Romance en stuc

11 interprètes  55 minutes • re-création

ENGLISH

In reactivating his two works from the 1990s, Daniel Larrieu helps to rediscover the choreographic material and the spirit of playful experimentations made at that time. Danced originally by Pascale Houbin, Michèle Prélonge and Daniel Larrieu, created in 1982 for the Bagnolet Competition, rewarded with the second price, Chiquenaudes impresses by its specific signs, a fleeting nature and a spatial composition in silence.

Created in 1985 and danced in the Cloître des Célestins at Avignon, Romance en Stuc is inspired by Spirite of Théophile Gautier and the extracts of Empédocle about the nature, the origins of elements and senses. The concealment is a dominant aesthetic : the bodies are painted, covered with latex and silk, the faces are disguised, the shapes under wigs. Many devices that, in a pink and flesh chromatic, make a poetic and singular bow. Re-creating this work from the 1980s shows, not only the beauty, but also the naive imperfection of youth and spotlights the interest of Daniel Larrieu in narration and search of tension between fields.

 

 

Après avoir été un des acteurs majeurs de la « nouvelle danse » des années 80 et un des chorégraphes les plus en vue de sa génération, Daniel Larrieu qui a toujours aimé brouiller les pistes et expérimenter de nouvelles aventures, multiplie aujourd'hui les fronts. Il est aujourd'hui acteur, professeur, créateur et animateur de la « collection Larrieu », nom donné non sans humour à la structure qui aujourd'hui rassemble ses activités, et toujours chorégraphe.

Il reprend aujourd'hui deux pièces fondatrices de son travail : Chiquenaudes, trio de 9 minutes conçu pour le Concours de Bagnolet en 1982, et qui remporta le 2e prix, et Romance en stuc, fresque théâtrale créée en 1985 pour le Cloître des Célestins à Avignon. Deux pièces aux antipodes : la première muette, légère et bondissante, contribua à caractériser Larrieu comme un chorégraphe drôle à l'esprit BD, tandis que la seconde, enroulée autour d'un récit aux accents oniriques et mystiques et inspirée de Spirite, roman fantastique de Théophile Gautier, tutoyait plutôt le lyrisme et le romantisme…

Mais c’est justement ce refus de la répétition et de la signature, et l’esprit d’expérimentation d’une époque que Daniel Larrieu veut mettre en exergue en réactivant ces deux chorégraphies. En gardant tout, ou presque. Ainsi de Romance en stuc, s'il ne restera que des traces du décor, l'intégralité du texte et de la chorégraphie est conservée, assumant son écriture baroque et latex, théâtrale et poétique, tandis que Chiquenaudes retrouvera l'élan coloré des commencements avec de jeunes interprètes. Pas de nostalgie, dit-il mais de la joie à reparcourir ces pièces, des pièces sincères et libres, qui partagent un goût commun pour le rêve et la magie de la scène.

 

 

Chiquenaudes
Réactivation : Daniel Larrieu, Jérôme Andrieu
Interprètes : Sophie Billon, Léa Lansade, Enzo Pauchet
Costumes : Margaret Strechout

Romance en Stuc
Chorégraphie : Daniel Larrieu
Remontage : Daniel Larrieu, Jérôme Andrieu
Interprètes : Sophie Billon, Élodie Cottet, Léa Lansade, Marion Peuta, Jérôme
Andrieu, Yohann Baran, Pierre Chauvin, Enzo Pauchet, Victor Brecard, Julien-Henri Vu Van Dung, Raoul Riva – boursier Adami
Transmission de rôles : Sarah Lindon, Laurence Rondoni, Dominique Brunet, Didier Chauvin, Bertrand Lombard
Lumières : Françoise Michel
Bande son : Jean-Jacques Palix, Ève Couturier
Costumes : Didier Despin, Catherine Garnier, à partir du travail de Mark Betty
Accessoires, perruques : Daniel Cendron
Scénographie : Franck Jamin, à partir du travail de Timney Fowler
Directeur technique : Christophe Poux

 

Production : Astrakan recherche chorégraphique - Collection Daniel Larrieu
Avec la Fondation d'entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings
Avec le soutien exceptionnel de la DGCA

Coproductions : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, CN D – centre national de la danse, CDa Enghien-les-Bains, l'échangeur CDCN Hauts-de-France, La Ménagerie de Verre, Charleroi-Danse

Action financée par la Région Ile-de-France

Résidences : Théâtre de l'Arsenal - Val-de-Reuil, l’échangeur CDCN Hauts-de-France

Daniel Larrieu est artiste associé de 2017 à 2019 au Cda Enghien-les-Bains et artiste invité permanent à la Ménagerie de Verre, Paris.

Astrakan recherche chorégraphique est subventionné par la DRAC Île-de-France, soutenu au titre de la résidence au CDa Enghien-les-Bains par le Conseil départemental du Val d’Oise