Denis Farley
Québec-Canada

Daniel Léveillé

Solitudes duo

  • Samedi 16 juin 2018  • 20h

    Nouveau théâtre - salle Jean-Pierre Vernant

3 duos • 32 min

ENGLISH

Zoom in on the couple - masculine, feminine, mixed, one duo after another. Identities are merged or preserved in the immaculate whiteness of a restricted space, freedom is to be found within the constraints of a relationship. With rolling hips and coiled thighs, bodies embrace and take flight in acrobatic and tender lifts. Modesty, passion, indifference, affection and lust are expressed to the sound of Bach, the harpsichord and pop-rock of the 1970’s. Strength, grace and emotion blend together in the technique of demanding dance, much to the spectator’s delight.

Daniel Léveillé présente trois des six duos qui composent Solitudes duo, pièce créée en 2015 à la suite de Solitudes solo qui initiait un nouveau cycle de création pour le chorégraphe québécois connu pour son usage de la nudité, son goût pour le minimalisme et la répétition.
Ici, trois couples - successivement un homme et une femme, deux hommes puis deux femmes - investissent le plateau. Ils s'observent, se jaugent, s'attirent, s'invitent, se défient, s'harmonisent, se heurtent, s'enchevêtrent, s'adossent l'un à l'autre, s'envolent dans des portés, s'étreignent, exposant dans toute leur complexité les états mouvants de l’amour et de la relation à l’autre, la tension entre la proximité et l'éloignement, le désir et le rejet.
« L’ultime expression du désir et de l’absolu besoin de l’autre sont des thèmes qui traversent toute ma création. Je cherche à saisir le corps dans sa pleine « physicalité » pour en restituer l’éloquence brute. » dit Daniel Léveillé.
À partir d'une gestuelle minimale, ils livrent des duos intenses et puissants dans lesquels se dessinent des dialogues muets. Entre les uns et les autres se tissent des échos par la similitude d'un mouvement, d'une posture mais ils se distinguent radicalement par leurs combinaisons, et par la personnalité des interprètes qui teintent leurs gestes d'intentions différentes.
Passant des Doors à la musique baroque, la chorégraphie se dessine avec des traits nets, mettant à nu les émotions, avec force mais sans pathos, épurée, précise et tendue. Se conjuguent ici une grande puissance émotionnelle et une rigueur, une abstraction, qui révèle la beauté architecturale des corps et de leurs agencements.

Chorégraphie : Daniel Léveillé
Interprètes : Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Emmanuel Proulx, Simon Renaud
Conception des éclairages : Marc Parent
Musique : Jean-Sébastien Bach, Pancrace Royer
Conseillère aux costumes : Geneviève Lizotte
Direction des répétitions : Sophie Corriveau

Production : Daniel Léveillé Danse
Coproductions : Festival TransAmériques (Canada), Centre chorégraphique national Rillieux-la-Pape (France), Theater im Pumpenhaus (Allemagne), Kinosaki International Arts Centre (Japon), Atelier de Paris-Carolyn Carlson (France), Fonds de Création CanDance (Canada), Agora de la Danse (Canada), Centre national des arts (Canada), Brian Webb Dance cie (Canada), Studio Bizz (Canada).

Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.