Yasmina Haddad
Etats-Unis/France

Liz Santoro & Pierre Godard

Stereo

  • Samedi 25 mai 2019  • 19h 30
  • Dimanche 26 mai 2019  • 18h

    MC93 – Bobigny

solo • 50 min • création

 

 

ENGLISH

Stereo is a solo conceived as an open, permeable platform. Extemporaneous, Stereo borrows from the synthesis of a chemical compound. Liz Santoro and Pierre Godard proceed by reduction and oxidation, inhibition and catalysis, from fragments extracted in vivo from their existing choreographic material, and dissolved into this new substrate--a creation. Liz Santoro's body is in constant interaction with the audience, interaction produced and amplified by a text composed remotely and in real time by Cynthia Koppe, who sees both the dancer and the audience through a videoconferencing system. The audience perceives intensely their responsibility in what is transpiring before their eyes; their implication as an active witness.

 

 

Sur scène, Liz Santoro danse le solo Stereo. Mais est-elle seule? Pendant qu'elle danse sous les yeux des spectateurs, Cynthia Koppe l'observe, via un flux vidéo, depuis New-York où elle vit. Danseuse elle aussi, maniant l'écriture, elle renvoie un texte en temps réel: descriptions, métaphores, associations d'idées, à partir de la danse en train de se produire.


Ça n'est pas tout. Cynthia use d'une voix de synthèse. Ça n'est pas tout. Liz entretient le dialogue par son propre geste. Mais aussi par un autre flux de synthèse engageant sa propre voix. Elle fait siens des mots de Cynthia Koppe. Est-ce tout? Les spectateurs. Ils observent la danse de Liz, lisent les mots de Cynthia, écoutent. Présents. Agissant. Concernant Liz en scène. Liz Santoro n'est absolument pas seule dans son solo !


Stereo touche aux relations entre corps distants; à l'enchevêtrement des liens dont sont faites nos vies. La multiplicité nous constitue. Nous prenons les mesures du monde; un concert de paramètres dynamiques, interdépendants. Nous sommes expansions, jamais réduits en un « moi » sujet, figé, cristallisé.


Stereo s'invente à travers les recherches de Pierre Godard. Ce chercheur fouille les structures linguistiques, dans le cadre général de l'intelligence artificielle. Main dans la main avec Liz Santoro, ce savant se fait chorégraphe. Leur objectif est formidable : là où les datas, les algorithmes, visent au contrôle des comportements de tout un chacun, ils se saisissent du plateau, de la présence irréductible de spectateurs vivants et responsables, pour que les bouleversements scientifiques en cours soulèvent un vent d'émancipation perceptive. C'est excitant. C'est pointu. Et ça remue.

 

 

Conception : Liz Santoro et Pierre Godard
E
n collaboration avec Cynthia Koppe

Interprétation : Liz Santoro

Medium : Cynthia Koppe
Espace : Mélanie Rattier
Musique : Greg Beller
Lumières : Laïs Foulc
Costumes : David Anselme
Régie générale : Titouan Lechevalier
Administration : Claire Guièze

Remerciements: Charlotte Imbault, Fabien Monrose, Rachid Riad, Anne et Yves Godard, Rachel Spengler, Davide Rummo, Moriah Evans, Jackie Elder, Charles Chemin, Anne Sauvage, Naomi Salisbury, Alexis Artaud de la Ferrière, Margaux Roy, Jean-Claude Fonkenel


Coproductions : Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Le Gymnase – CDCN Roubaix/Hauts-de-France, CCN Orléans, The Chocolate Factory Theater. Avec le soutien d’Arcadi Ile-de-France et l’Atelier de Paris / CDCN.
Le principe d’incertitude a reçu le soutien de la DRAC Île-de-France dans le cadre de l’aide au projet. La compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Ile-de-France dans le cadre de l’aide à la structuration depuis janvier 2019.