Israël

Shira Eviatar

Eviatar/Said

  • Jeudi 7 juin 2018  • 20h
  • Vendredi 8 juin 2018  • 20h

    Théâtre du Garde-Chasse

solo • 32 min

ENGLISH

In her new work, a solo piece for the dancer Evyatar Said, Shira Eviatar continues to research the way cultural knowledge is embodied in the body.
The work draws a personal cultural landscape from the Yemenite tradition: movement, dances, rhythms, gestures, values, ways of thinking and communication that together compose a language that is practiced as ones heritage. By entering the public space, this language becomes recognized, identified as "other". On stage, Said migrates into his home; he deconstructs and rewrites his body memories, his bodies of knowledge, emotions and sensations as he celebrates the possibility of establishing an independent body in the present.

Shira Eviatar s'intéresse depuis toujours à la façon dont les corps sont modelés par les traditions familiales et culturelles. Israélienne, elle transpose les mouvements provenant de ces origines-là sur la scène avec la volonté de redonner un espace à des formes qui ont été exclues du champ de la représentation majoritaire. Avec sa nouvelle pièce elle place au centre un interprète qui dessine tout au long du solo un paysage puisant dans sa culture yéménite, mais percuté par le contemporain.
Au commencement, Evyatar Said court ainsi en rond sur la scène, en jogging, basket et tee-shirt gris. Puis il se met à entonner un chant traditionnel, sans ralentir sa course. Il s'arrête, le silence revient. Il se remet alors en mouvement, toujours en silence, mais tout se passe comme si son corps avait gardé la mémoire vive de la musique, incrustée dans la chair.
Tout au long de la pièce, il se jouera une dialectique entre le mouvement et le son qui, même en l'absence l'un de l'autre, demeurent indissolublement liés, comme sont liés chez un même individu son héritage et son présent. Le corps d'Evyatar Said est ainsi traversé d'éléments de sa culture – sonore, rythmique, gestuelle – et de codes contemporains – vestimentaires, contextuels. Cette manière de danser portée par un interprète seul en scène souligne ainsi à la fois l'étrangeté de l'autre, sa différence, mais aussi l’affirmation et la richesse de son appartenance et la manière dont il en joue  – fréquemment Evyatar Said prend les spectateurs à témoin, sourit ou se rétracte. Cette pièce emprunte ainsi un chemin qui affirme une identité et une culture singulière mais pour mieux l'exposer et la mettre en partage.

Chorégraphie : Shira Eviatar
Interprétation : Evyatar Said
Direction artistique : Yasmeen Godder

La pièce a été créée lors d’une résidence au Kelim center, au "Tights - Alliance of Dance and Thought", à SEAD en Autriche, et soutenue par la loterie Mifal Hapais.