© Flurin Bertschinger
Suisse — Israël — Pays-Bas — France — Allemagne — Grèce

Simone Truong, Eilit Marom, Anna Massoni, Elpida Orfanidou, Adina Secretan

(To) Come and See

  • Samedi 11 juin 2016  • 19h
  • Dimanche 12 juin 2016  • 16h 30
  • Lundi 13 juin 2016  • 19h

    La Parole errante

pièce pour 5 interprètes • 75 minutes [création]

ENGLISH

 

Five women are claiming the site of the theatre as their playground. Inside of this newly established territory they are working-through their personal and collective eroticism by activating their senses and sensibilities : touching, making compliments, shifting their attention, gazing back, are part of their behaviour, stretched over time and space. Between proximity and distance, presence and disappearing, a sensual landscape at the same time joyful and uncanny emerges in front of the eye of the spectator, who is both accomplice and intruder. A landscape that invites both sides to lose themselves and maybe find each other on the way.

    To come and see : dans le parler populaire anglais, cette expression évoque de manière très imagée le moment d’extase dans la jouissance sexuelle. (To) Come and See est à présent le titre de la dernière pièce de Simone Truong. Elle la co-signe avec quatre autres femmes : Eilit Marom, Anna Massoni, Elpida Orfanidou, Adina Secretan. Cette signature intégralement partagée indique comment cette pièce découle d’un long temps de vie, les impliquant pleinement toutes ensemble. On veut dire : bien plus qu’un calendrier de répétitions.

 

    Un titre évocateur du désir. Une distribution de cinq femmes réunies sur un plateau. Or, (To) Come and See ne peut s’assimiler à une pièce simplement féministe ; ni à une situation lesbienne. Si la thématique de la jouissance en anime le propos, cela s’éprouvera sans en passer par la nudité. Diffus et trouble, ce principe de désir n’estil pas celui qui active aussi les regards spectateurs quand ils se portent vers des corps de performeuses en scène ?

 

    Plus qu’un spectacle, (To) Come and See s’offre comme un moment subtilement érotique, étrangement divaguant, parfois facétieux. Cela au fil de micro-actions énigmatiques, largement improvisées, volontiers déroutantes. Le spectateur peut croire avoir abordé sur une île lointaine. Là se sentir accueilli(e) sur les bords d’une intimité de groupe. Pleine d’invention et de détermination, une insolite colonie de femmes expérimente la pièce la moins masculine qui se puisse imaginer.

Conception : Simone Truong
Chorégraphie, performance : Anna Massoni, Eilit Marom, Elpida Orfanidou, Adina Secretan, Simone Truong
Création lumières, habillage scénique : Roger Studer Masques : Dana Hesse, Katharina Kroll
Dramaturgie : Igor Dobricic
Regard extérieur : Jessica Huber

Production : Association Overseas
Coproduction : Gessnerallee Zürich, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Sévelin 36 (Lausanne)
Soutiens : Ville de Zürich, Canton de Zürich, Pro Helvetia, Fondation Ernst Göhner, Fondation Nestlé pour l’Art, Canton de Soleure, Fondation Stanley Thomas Johnson, Pour-cent culturel Migros, Fondation Sophie et Karl Binding
Résidences : Isadora and Raymond Duncan Dance Research Center (Athènes), Dansateliers (Rotterdam), Luna Park (Athènes), Lieues (Lyon), Wuzhen Theatre (Shanghai), Minsheng Art Museum (Shanghai)

 

Avec le soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs SSA et de Pro Helvetia

 

         

Parcours de Simone Truong

Chorégraphe et interprète d’origine chinoise, vietnamienne et suisse basée à Zurich, Simone Truong est diplômée en chorégraphie à l’ArtEZ HKA à Arnhem en 2007. Son travail est régulièrement soutenu et coproduit par la Gessnerallee. Ses pièces ont été montrées dans divers festivals internationaux. Entre 2008 et 2010 elle a collaboré avec sa sœur Monika Truong et Elaine Ho sur le projet de long terme Overseas, qu’elles ont développé avec des artistes chinois et présenté à Pékin et à Zurich. Entre 2012 et 2014 Truong a travaillé sur une série en trois partie (deux performances et un livre) qui traite le concept de changement de perception et de corps dans le questionnement répétitive. En tant que danseuse, elle a travaillé entre autres avec Jérôme Bel, Liquid Loft/Chris Harring, Philippe Saire et Cie Branstätter/Gerbes. Elle travaille également comme assistante et interprète pour Jérôme Bel, sur les pièces Disabled Theater et Gala. En 2008 elle a reçu la bourse danceWEB dans le cadre d’Impulstanz et le Prix Premio pour jeunes chorégraphes et metteurs en scène. Elle a été primée en 2010 par le canton de Soleure et en 2011 par la ville de Zurich. Depuis décembre 2014, elle est directrice artistique du festival TanzPlan Ost.