Communauté.s du Futur

NOTE D’INTENTION

 « Je suis ce que je mange, je me nourris de la culture et de la mémoire de mes parents, et de ceux d’avant encore. Je me nourris de ce que les autres ont vécu, et parfois, je crois l’avoir vécu moi-même. »

Collectif w.o.r.k.?

CONTENU

Le projet « Communauté.s du Futur » est une recherche sans lieu fixe, errant entre deux quartiers et cinq structures sur le territoire de Bagnolet. Se situant à la croisée des pratiques artistiques, thérapeutiques et sociales, il propose de mettre en place un travail corporel et intellectuel régulier, sous forme d’ateliers croisés expérimentaux, avec différentes communautés : plusieurs groupes de personnes âgées d’origines socioculturelles différentes, et des enfants d’âges différents (crèche et maternelle). Sont également impliqués les différents membres des institutions concernées (corps médical, éducateurs, travailleurs sociaux, animateurs...). Ainsi est créé un groupe de travail hétérogène, s’appuyant sur l’idée d’un acte de création pensé en tant que vecteur singulier d’une relation, d’une mise en commun. Par l’intermédiaire d’un travail de croisement des connaissances et des pratiques, artistes et spécialistes impliqués développent ainsi divers dispositifs et méthodologies en se nourissant des retours d’expériences des participants.

Les artistes s’interesseront plus particulièrement aux liens qui se tissent pour ces différents individus entre les mémoires, identités, filiations et les formes de représentations que ceux-ci revêtent ou dont ils sont les sujets.
En se focalisant sur les notions de care (prendre soin) et de healing (guérir), le projet « Communauté.s du Futur » propose de mettre en place un espace d’échanges et d’expérimentations qui a pour vocation de déplacer les formes de relations entre individus ; de les repositionner de façon à ouvrir un état emphatique et inclusif, de manière à ce que chacun puisse (re)questionner ses propres pratiques.

 

Communauté.s du Futur : Chapitre III La Conférence
Performance participative du collectif w.o.r.k.?

Jeudi 13 décembre 2018 à 15h au Centre médico-social Les Floralies

 

BIOGRAPHIE DE GAËTAN BRUN-PICARD

Gaëtan Brun-Picard est chorégraphe et designer lumière. Il débute par le hip-hop puis se forme à la danse contemporaine et à la composition chorégraphique avec différents chorégraphes tels que May-Ling Bisogno, Peeping Tom, T.R.A.S.H., Denis Taffanel, Lola Keraly et VA Wölfl. Il s’intéresse également au Butô et au Kabuki avec Gyohei Zaitsu et Shiro Daimon. Depuis 2001, il travaille comme performeur ou assistant mise en scène avec plusieurs chorégraphes dont Nathalie Pernette, Dominique Rebaud, Dominique Boivin, Emanuel Gat, la compagnie Shonen, Alessandro Sciarroni… Depuis 2010, il développe son propre travail de recherche chorégraphique et co-fonde en 2014 le collectif w.o.r.k.?.

BIOGRAPHIE DE LILLI GARCIA GOMEZ

Lilli Garcia Gomez est danseuse et architecte. Elle concentre ses recherches autour de la notion d’espace. Dans ses premières performances, elle place le corps dans l’urbain et questionne le spectateur sur la dynamique corps/espace. Actuellement elle collabore avec le Master de Pratique Scénique et Culture Visuelle au Musée National Centre d’Art Reina Sofia à Madrid. Parallèlement à ses études, elle se forme auprès de chorégraphes tels que Laurent Pichaud, Stéphane Fratti, Sharon Fridman, Nita Little, Roger Bernart, Olga Mesa, Fransisco Infante, Frey Faust et Kira Kirsch. Elle est co-fondatrice du collectif w.o.r.k.?.

BIOGRAPHIE DE MIGUEL RODRIGUEZ

Miguel Rodriguez est un metteur en scène et performeur qui développe son travail autour du concept de théâtre relationnel. Il cherche à établir de nouvelles façons d’interagir avec le public et à répondre à des
questions sur l’identité, le pouvoir et la communauté de différents points de vue. Il est diplômé de philologie à l’université de Grenade en Espagne et de mise en scène à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique (RESAD) à Madrid. En plus de ses pièces, il a publié des récits et des recueils de poèmes.

BIOGRAPHIE DE LAURIE CHARLES

Née en Belgique, Laurie Charles est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux. Elle réalise des vidéos dans lesquelles elle invite ses amis à jouer. Elle y mêle folklores, sciences humaines, histoires et récits. Elle écrit et peint par ailleurs des narrations spéculatives. Son travail a récemment été montré au Nanjing International Art Festival  en Chine, au Beursschouwburg  en Belgique, au Komplot en Belgique et au Commissariat en France.

BIOGRAPHIE DE MAXIM MONTI

Maxim Monti est créateur d’images. Il est à la fois graphiste, photographe, réalisateur et designer. De 2013 à 2016, Maxime crée un lieu éphémère ainsi qu’une maison d’édition (LO/A), un lieu d’échange, d’exposition, de vente autour de thématiques précises et d’évènements périodiques. En deux ans, LO/A propose huit thématiques, vingt expositions, cinquante évènements, quatre livres publiés, seize collaborations, et sept librairies hors les murs faisant écho aux différents thèmes abordés. Il vit et travaille actuellement à Paris.

PARTENARIATS ET FINANCEMENTS

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
Direction Régionale des Affaires Culturelles d’ Île-de-France - Service du Développement et de l’Action Territoriale
ARS - Agence Régionale de Santé d’Île-de-France
Résidence Les Floralies