Convention Ville de Romainville-Département de Seine-Saint-Denis

Du conte à la scène

NOTE D’INTENTION

« L’Histoire du soldat déploie un univers audacieux et insolite, se jouant des codes et se délectant des usages. L’éclectisme et la dynamique du projet définissent un système à la fois simple et riche d’évènements, lieu où tout peut survenir, espace d’influences et de confluences, maelstrom temporel, également. »

Lionel Hoche

CONTENU

Le projet « Du conte à la scène » proposera à des classes de CE1 de l’école Jean Charcot et de l’école Marcel Cachin, de traverser le processus de création de la pièce « L’Histoire du soldat » du chorégraphe Lionel Hoche. Ainsi, les élèves seront dans un premier temps amenés à découvrir le chef-d’oeuvre éponyme d’Igor Stravinsky ; ce mimodrame (musique de scène en forme de mélodrame) composé en 1917 pour trois récitants et sept instrumentistes, associe des musiques populaires tels le tango ou la valse, aux « savantes » marche et artillerie, en retraçant l’histoire d’un célèbre conte russe dans laquelle un soldat pauvre vend son âme au Diable contre un livre qui permet de prédire l’avenir.
Dans la pièce de la compagnie MéMé BaNjO, danse, musique, théâtre, cirque et arts plastiques sont convoqués pour fêter le centenaire de cet opéra sans chanteur, véritable fondement du théâtre musical. Cette proposition onirique, fantastique, et poétique, où se croisent les langages du spectacle vivant d’aujourd’hui, permettra aux élèves d’aborder un travail à la fois sur la danse, mais aussi sur le texte, la musique, et le rapport aux objets, accessoires et costumes que peuvent développer les interprètes sur scène.

BIOGRAPHIE DE LIONEL HOCHE

Lionel Hoche se forme à l’Opéra de Paris, puis rejoint le Nederlands Dans Theater, où il travaille sous la direction de Jirí
Kylián, et participe aux créationsde nombreux chorégraphes invités. En 1988, il signe sa première chorégraphie « U should have left the light on ». Il quitte le Nederlands Dans Theater en 1989 pour la compagnie de Daniel Larrieu et fonde en 1992 la compagnie MéMé BaNjO.  Depuis, il poursuit son travail chorégraphique en créant pour sa compagnie et pour d’autres. À ce jour, il a signé plus de quatre-vingt-dix pièces pour une trentaine de compagnies, parmi lesquelles le Ballet de l’Opéra de Paris, le Nederlands Dans Theater, le Ballet de l’Opéra de Lyon, la Batshva, le Ballet national de Nancy et de Lorraine... Dès 1988, Lionel Hoche entame également une recherche plastique et conçoit depuis 1992 la scénographie de ses spectacles. Après une résidence à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne de 1998 à 2002, la compagnie a poursuivi son travail de création et de sensibilisation à la danse contemporaine en résidence à la Maison de la Musique de Nanterre de 2005 à 2008, à l’Opéra de Massy de 2010 à 2012 et au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains de 2013 à 2015. Une résidence d’implantation de trois ans a débuté en 2015 avec les Villes de Pierrefitte-sur-Seine et Villetaneuse.

PARTENARIATS ET FINANCEMENT

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
Ville de Romainville/Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis