Territoires arborés, territoires dansés

NOTE D’INTENTION

« Les ateliers chorégraphiques que nous proposerons s’articuleront autour de notre création ‘‘ABOR ERIT’’.
‘‘ARBOR ERIT’’ se joue de nos pulsions auto-destructrices et nous fait renouer de façon ludique et fantaisiste avec nos racines. Le spectateur redécouvre des espaces qui lui sont habituels et pénètre dans un monde de magie ancestrale et présence elfique. Tel le lapin au pays d’Alice, les quatre danseurs-chamans entraînent le public par étapes successives dans un rituel à la fois contemporain et archaïque, une célébration commune de ‘‘la belle verte’’. »

Silvia di Rienzo

CONTENU

Le projet « Territoires arborés, territoires dansés » a pour vocation de créer du lien entre différents quartiers de la Ville de Montreuil en proposant de mener une réflexion artistique autour d’une préoccupation commune : le respect de l’environnement. Il s’agira d’interroger ensemble et en profondeur la relation que l’homme entretient à la nature, et plus spécifiquement dans un contexte urbain qui l’en tient souvent éloigné. Se déroulant autour de deux lieux atypiques, la Maison du Parc Jean-Moulin - Les Guilands et le territoire des Murs à Pêches, le projet « Territoires arborés, territoires dansés » cherchera à investir ces espaces et leurs quartiers limitrophes en proposant à ses participants des ateliers chorégraphiques (sous formes régulières et sous formes de temps forts où les différents publics se rencontreront), mais aussi des performances in situ, des ateliers théoriques sur l’Histoire de la danse et des sorties culturelles ciblées autour de la thématique du projet. Menés par la compagnie Montreuilloise C&C (Silvia Di Rienzo et Stefania Brannetti), les ateliers chorégraphiques proposeront plus particulièrement de traverser le processus de création de la pièce « ARBOR ERIT », déambulation dansée prévue pour l’espace public dans laquelle les deux chorégraphes italiennes abordent le thème de l’importance du monde végétal dans nos vies et notre société. Il s’agira donc d’installer une véritable présence artistique de la compagnie dans les deux quartiers ciblés ; cette présence ayant pour ambition de créer dynamiques et questionnements autour de nos espaces verts et de notre environnement. Enfin, il s’agira de croiser les pratiques professionnelles aux pratiques amateurs sous toutes leurs formes en encourageant la rencontre, d’une part, de personnes faisant preuve d’une démarche volontaire et d’une certaine connaissance de la danse contemporaine et d’autre part, de personnes n’ayant habituellement pas accès à des ateliers artistiques ou à des sorties spectacles. Nous nous attacherons enfin à mélanger des groupes d’adolescents, jeunes adultes et adultes.

 

BIOGRAPHIE DE SILVIA DI RIENZO

Silvia Di Rienzo se forme entre l’Italie, la Belgique et la France à la danse contemporaine, à l’improvisation et à la composition instantanée. Elle a aussi réalisé des études littéraires à l’Université de Rome La Sapienza et suivi une formation de clown à l’école Le Samovar de Bagnolet. En Italie, elle travaille comme interprète pour les chorégraphes Anouska Brodacz, Annarita Pasculli et Sacha Ramos. À Bruxelles, elle travaille avec le metteur en scène Loris Liberale. À Paris, où elle vit depuis 2003, elle a collaboré pendant plusieurs années avec les chorégraphes Laurence Rondoni et Modammed Shafik, Richard R. Zachary, Anne Lopez et Valeria Apicalla. De 2009 à 2014, elle est interprète pour la compagnie n°8 d’Alexandre Pavlata, une compagnie de clown et de théâtre physique. Elle joue également pour la pièce « Manque » de Vincent Macaigne et pour la performance « un livre/une danse » de Tomeo Vergés. Plus récemment, elle collabore avec la compagnie I.D.A. de Mark Tompkins et l’artiste Malena Beer. De nouvelles collaborations prennent vie avec la performeuse Anna Gaiotti, la chorégraphe Eloïse Deschemin et la compagnie Yma. Silvia mène également des ateliers pédagogiques et de nombreux projets in situ. Elle pratique par ailleurs l’ashtanga yoga traditionnel. En 2013, elle fonde avec Stefania Brannetti sa propre compagnie de danse de rue : la compagnie C&C.

 

BIOGRAPHIE DE STEFANIA BRANNETTI

Stefania Brannetti est née à Turin. Après un diplôme aux Beaux-Arts, elle se forme en danse classique, moderne et contemporaine entre l’Italie, les États-Unis et la France. En 2012, elle suit une formation de clown à l’école Le Samovar. Elle danse et assiste pendant plusieurs années la compagnie Artemis de Monica Casadei au Théâtre de Parma. Depuis 2004, elle danse aussi pour la compagnie pm de Philippe Ménard à Paris. Elle est au coeur de la création de théâtre de rue de la compagnie n°8 pour laquelle elle participe à la création de tous les spectacles. Elle danse également pour la compagnie de Tomeo Vergés, pour la compagnie Vertical Détour de Frédéric Ferrer et la compagnie Théâtre Fantastique de Richard Zachary. Elle mène des ateliers pédagogiques au sein de l’hôpital psychiatrique de Ville-Evrard et au sein de la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs de Paris (MPAA), pour les compagnies pm, n°8 et C&C.
La pratique des disciplines comme l’aïkido, le taï-chi et le yoga ont radicalement changé sa conception du mouvement et de la représentation.

 

BIOGRAPHIE D’ALEXANDRE THERY

Diplômé en architecture à Paris en 1996, Alexandre Théry se forme  parallèlement à ses études à la danse contemporaine, à la danse-contact et à l’improvisation en suivant la pédagogie issue de l’école américaine (Stexe Paxton, Lisa Nelson, Simone Forti...). En 1999, il est invité par le dispositif Dance Web à Vienne où il complète sa formation et fait de nombreuses rencontres déterminantes pour son avenir chorégraphique. Il collabore quatre ans avec Mark Tompkins en tant que danseur et performeur et participe aux créations de différents chorégraphes en France et en Europe : Christophe Haleb, Geisha Fontaine, Fabrice Lambert, Karim Sebbar, Frans Poelstra, Mark Tompkins, Didier Silhol, Joao Fiadero, Annabelle Pulcini. En 2006, il crée avec Viviana Moin un duo burlesque et co-réalise deux créations avec Carlos Pez, « Already played tomorrow » et « (W)arning ». En 2011, il crée un solo, « Don Quichotte », projet mêlant danse et théâtre. Depuis 2010, il travaille en continu comme comédien et danseur pour la plupart des créations de la compagnie de théâtre Oh Oui ! (Joachim Latarjet et Alexandra Fleischer) et comme collaborateur artistique et interprète pour les créations de théâtre et performance en extérieur de la compagnie 1watt (Pierre Pilatte et Sophie Borthwick). Plus récemment, il collabore avec la Cie Mille Pleateaux Associés, la Cie Des Prairies, la Cie Objet Direct, la Cie Perspective Nevski, et la Cie C&C.

PARTENARIATS ET FINANCEMENTS

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis