Verdure et Macadam

Cie C&C

Cette nouvelle résidence artistique s’inscrit dans la continuité du projet « Faire, défaire et refaire » mené au cours de l’année scolaire 2020-2021 avec plusieurs établissements scolaires de Montreuil et Bagnolet. Cette résidence prend pour point de départ la pièce Royaume et la performance Arbor Erit de la Cie C&C en vue d’amener les élèves et participant·e·s à expérimenter un parcours chorégraphique tout en nourrissant une réflexion sur leurs relations avec la nature et l’écologie.

 

CONTENU


Les interventions artistiques se développeront au cours de l’année scolaire 2021-2022 sous la forme de temps forts et de temps ponctuels, autour de différents axes : entrer dans l’univers de plusieurs créations de la compagnie afin d’en extraire les principes d’écriture chorégraphique en les adaptant aux différents publics ; expérimenter la pratique chorégraphique en extérieur (ateliers, déambulations, performance in situ).
Il s’agit d’explorer le corps dansant et ses possibilités créatrices. C’est à travers un travail d’éveil sensoriel, de mise en mouvement, d’exploration sensible du corps dansant et de ses possibilités créatrices, que les artistes souhaitent accompagner les participant·e·s dans leur expérience d’interprétation dansée, seul·e et en groupe. Cela sera l’occasion de mener une réflexion sur la notion d’espace public, mais aussi, pour les enfants, d’exprimer graphiquement le voyage dansé vécu en laissant libre cours à la fantaisie et à la créativité. Ces dernier·re·s seront invité·e·s à se lancer dans la fabrication d’un manuel de dessins et à plonger dans un travail de mise en relation entre le corps et la matière par la confection d’accessoires.
Les séances d’ateliers commenceront par se dérouler avec chaque groupe, et favoriseront par la suite les croisements entre les pratiques et les différentes générations impliquées. Les propositions chorégraphiques seront adaptées à chaque groupe : les petits se verront proposer des protocoles liés à la magie, tandis que les collégien·ne·s approfondiront la matière chorégraphique et le travail de répétition et de dérive. Enfin, les senior·e·s travailleront à une actualisation de la mémoire du lien entre danse et nature pour faire surgir un désir manifeste dans le présent. En collectif, il s’agira de s‘approprier respectueusement le récit de chacun·e pour créer des pratiques de groupes pouvant aller de la simple contemplation au bal plus animé.
La restitution de ce projet pourra prendre place à la Maison du parc de Bagnolet, et constituera le témoignage de cette expérience chorégraphique, écologique, et intergénérationnelle traversée avec les artistes au fil de l’année scolaire. Par ailleurs, un objet de restitution (flipbook, album ou photographies en grand format) de cette année de résidence sera offert aux participant·e·s comme souvenir de cette expérience artistique.

 

Résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire en partenariat avec l'École maternelle et élémentaire Paul Langevin, l'École élémentaire Jules Ferry, le Collège Georges Politzer à Bagnolet, l'École maternelle Angela Davis à Montreuil, l'École élémentaire du Faubourg Saint-Denis à Paris, la Maison des Femmes Thérèse Clerc à  Montreuil et le Centre social et culturel Guy Toffoletti à Bagnolet.

PARTENARIATS ET FINANCEMENTS

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis • Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France (Service du Développement et de l’Action Territoriale) • Fondation d’Entreprise Hermès • École élémentaire Paul Langevin